menu +

Blog


Québec, le 11 mars 2020 « La forêt privée ayant fait ses preuves en termes d’efficacité et de productivité, le gouvernement du Québec fait d’une pierre deux coups en choisissant de l’appuyer. Ainsi, il contribue non seulement à la création de richesse et au développement économique des régions, mais il se dote aussi de moyens en vue de lutter contre les changements climatiques ».

C’est en ces termes que le président de Groupements forestiers Québec, M. Rénald Bernier, a réagi au budget du Québec 2020-2021 présenté, hier, par le ministre des Finances, M. Éric Girard.

Entre autres mesures, ce budget prévoit une somme de 26 M$ sur cinq ans pour soutenir les agences régionales de mise en valeur des forêts privées, la prolongation et la bonification du mécanisme d’étalement du revenu pour les producteurs forestiers privés, de même qu’un montant de 2 M$ pour l’inscription des propriétaires de boisés privés qui pourraient bénéficier d’un taux de taxation municipal distinct. Le gouvernement a également annoncé la mise en place d’un comité de liaison dont l’objectif sera de simplifier l’administration du régime fiscal applicable aux exploitants de boisés privés.

Enfin, Groupements forestiers Québec tient à souligner l’octroi d’un montant de 65 M$ pour accroître la contribution de l’industrie forestière à la lutte aux changements climatiques. Cette enveloppe servira à soutenir des initiatives aussi bien en forêt publique que privée.

-30-

Source :    Dany Rousseau
            Directeur des communications
            Tél. : (418) 906-7651
            direction@lemondeforestier.ca

 

HAUT